AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Etre ou ne paraître ? Tel est la question... [Pv avec Ever]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Damon Salvatore



Mes relations :

(c)Emma

ICI

Age du personnage : 609 ans et toutes mes dents....
Messages : 94
Date d'inscription : 25/11/2009
Localisation : Juste dans ton ombre

MessageSujet: Etre ou ne paraître ? Tel est la question... [Pv avec Ever]   Ven 4 Déc - 21:05

La vie de la petite ville était rythmée par le temps qui passait. C'était un ballais fascinant à observer, à décortiquer. Je n'étais pas en ville depuis longtemps et du coup, chaque jours correspondait à un point d'observation différents. En début de semaine, le quartier résidentiel et un rapide aperçu du cimetière. C'est fou les rencontres louche que l'on peu faire dans ce genre de coin, si j'avais su je me serais surement abstenu... Enfin pas sur. Hier, c'était au tour du centre commercial, j'avais besoin de faire quelques courses pour calmer ma faim. Et Aujourd'hui... Le lycée, enfin plutôt les abords du lycée, je n'avais aucunement besoin de reprendre des cours.

J'étais arrivé en avance, j'aimais prendre en compte toute l'étendu d'un problème avant de me pencher dessus. Dans une danse, souvent se sont les premier pas les plus importants, ceux qui vous montreront le chemin à suivre.
J'avais vu les premiers être vivant arriver, les élève les plus studieux et les professeurs obnubilé par leurs programmes de la journée. Sans oublier certains des personnages qui tenaient les rênes de ce lieu lugubre. Puis arrivait la véritable marée humaine, une cohue qui pouvait sembler être une véritable pagaille mais où en réalité régnait des codes très précis et subtils. Les intellectuels dans un coin avec les livres et leurs problèmes mathématique et cutanée...

Burk... peu appétissant.

Il y avait aussi le groupe des jeunes rebelles, sexe, drogue & cie. Ils étaient parfait pour tous types de soirée digne de se nom.
Il ne fallait pas oublier les sportifs... Un sang riche en oxygène et parfait pour une alimentation saine, enfin il fallait quant même regarder à deux fois le sportif pour en être sur car certain pouvait facilement rejoindre l'avant dernier groupe
Mon regard fut subitement attiré par un étrange mouvement de foule, la famille royale devait avoir fait son entrée. Effectivement, rien qu'à leurs postures, leurs démarches. Les parfaits petits encas, pour le plaisir des papilles et même plus si affinités. Tiens, je... Mais oui, elle était là. Forcement, je ne l'aurais pas imaginé à une autre place. Je ne pus contenir le sourire vicieux qui venait ne naitre sur mon visage.

J'avais faim... Tout cet étal de petit four venait de me mettre l'eau à la bouche. Je devais me débrouiller pour me trouver une compagne de jeux en tout genre. Ce soir peu être… Mais il ne serait pas simple d’attendre jusque là, il me faudra surement un petit encas.

Cela tombait bien, mon regard c’était arrêté sur quelques personnes éparses. Les gens qui ne tenaient pas forcément à appartenir à un groupe, les solitaires, les proies les plus faciles. Oui mais non… Je n’allais quant même pas agir ici, en plein jours ; Et pourquoi pas ? J’étais un prédateur sans scrupules, un être qui respirait la confiance en soit et qui aimait prendre des risques.

Sans trop réfléchir à ce que je faisais, la réflexion était un frein à la liberté, je me rapprochais du parking. Mon regard était fixé sur la nuque d’une jeune femme qui ce tenait à l’écart, elle semblait essayer de maintenir une certaine distance entre elle et ses semblables. Étrange, car elle ne me paraissait nullement repoussante, bien au contraire.
Je choisi de m’arrêter à une distance raisonnable, je ne tenais pas trop à me faire repérer par les autres. Puis, laissant libre court à mes facultés, j’essayais de l’influencer pour qu’elle se retourne et qu’elle se rapproche de moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ever Connens
Admin


Age du personnage : 17 ans
Messages : 125
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: Etre ou ne paraître ? Tel est la question... [Pv avec Ever]   Sam 5 Déc - 1:17

Affollement Sans savoir pourquoi, lorsque Ever se réveilla, elle était en âge, complètement paniqué comme si elle avait oublié quelques choses d’important. Tout ses sens étaient en alerte, et ses bras tremblaient… Non, tout son corps tremblait sans qu’elle n’en sache la moindre raison. Quelle heure était-il ? Huit heures… Non, elle n’était pas en retard, pas elle…

CASSY- Bon sang je suis en retard pour mon entretien. Ever je suis en retard !
EVER- Oui je sais…

La voix de Ever était tout aussi paniquée que celle de sa cousine éloignée Cassandra alors qu’il n’y avait pas lieu d’être. La jeune fille fut surprise d’une telle réponse mais elle ne dit rien, quittant la chambre d’un pas pressé, au grand soulagement d’Ever. Plus elle s’éloignait, et plus Ever recommençait à respirer. Elle avait horreur quand ça commençait dès le matin comme ça. C’était déjà assez éprouvant à longueur de journée, mais non, même au réveil, cette « malédiction » la tenait. Elle détestait cela, elle se détestait par la même occasion pour ça. Bon, en tout cas, maintenant qu’elle était réveillée, autant se préparer pour aller en cours. Sautant donc de son lit avec agilité, elle prit la direction de la salle de bain, allumant la musique à fond au passage. C’était « Enjoy the silence » de Lacuna Coil. Elle aimait bien cette chanson, elle donnait la pêche comme certain disait. Sous la douche, elle se laissa donc aller, se lâchant un peu tandis que l’eau chaude coulait sur sa peau de velours. Ce détendre un peu avant de commencer la journée de toute façon ne pouvait pas lui faire de mal, car comme à chaque fois, cela allait être dure, pénible, fatiguant… Quelle idée d’aller au lycée… C’était vraiment parce que sa grand-mère le voulait. Si cela n’avait tenu qu’à Ever, cela ferait longtemps qu’elle serait sur une ile déserte, en Alaska ou morte… Enfin. Une fois sa douche prise, Ever se rendit dans sa chambre pour s’habiller. Elle était seule dans la maison, ce qui lui faisait un peu de répits avant que la journée commence. Devant son armoire, elle choisit un jean, un débardeur rouge et une veste en cuire noir. Contrairement à d’autre endroit, dans le lycée de cette ville, c’était discret.

Prenant son sac, Ever prit donc la direction de l’arrêt de bus, ce qui était un supplice. Sa voiture était au garage pour réparation, et donc elle devait prendre les transports en commun. Pour combien de temps ? Cinq jours minimum, ce qui était au bord de l’insupportable pour Ever. Il y a avait trop, beaucoup trop de monde dans les transports en commun. Le bus arriva en temps, et comme le craignait Ever, il était plein. Dix minutes… Il ne fallut que dis minutes avant qu’une catastrophe arrive. Deux lycéens étaient justes à coté, flirtant ensemble. La fille… Elle mourrait d’envie de l’embrasser, d’embrasser ce joueur de football juste là, à coté. Elle le voulait si fort que… Ever l’embrassa… Il ne fallut que quelques secondes pour qu’elle réalise… mais réalise qu’il était trop tard, qu’elle avait agit, avec les sentiments d’une autre. Le bus arrivant juste au lycée, elle en sortie à toute vitesse, évitant tout les regards, se noyant dans un flot d’émotions qui n’étaient pas les siennes. Elle aurait du pleurer, mais encore aurait il fallu qu’elle soit capable d’éprouver ses propres sentiments.

Ever se dirigea vers le parking, et elle y resta, les laissant tous rentrer. Oui, il fallait qu’ils partent tous… Oui, restait seul et… Faim

Ever avait faim… Mais pas une faim ordinaire. C’était comme avoir faim et soif en même temps. C’était si fort qu’elle s’en mordit la lèvre, cela devenant soudainement un plaisir au moment. Comment cela était il possible ? Ever comprit alors que cela ne pouvait pas venir d’elle. Mais de qui ? Ce sentiment était si fort que rien d’autre ne pouvait prendre place dans sa tête. Elle regarda en face d’elle, rien. Alors, doucement, elle se retourna, le regard sombre, et elle le vit. Il était là… Qui était-il ? Aucune idée, mais il avait faim… Faim d’elle…

___________________________
    "Tell me who you are,
    I am spellbound
    You cannot have
    this control on me..."


    Lacuna Coil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damon Salvatore



Mes relations :

(c)Emma

ICI

Age du personnage : 609 ans et toutes mes dents....
Messages : 94
Date d'inscription : 25/11/2009
Localisation : Juste dans ton ombre

MessageSujet: Re: Etre ou ne paraître ? Tel est la question... [Pv avec Ever]   Sam 5 Déc - 3:07

Bingo... Voilà qu'elle se retournait.
Un ange, ce fut ma première impression. Elle semblait si douce, si fragile. Elle aurait surement pu s'envoler rien qu'avec une bourrasque de vent. C'était assez étrange de percevoir quelqu'un de cette façon. Presque comme si elle n'était que le reflet de ce qu'elle était réellement, un mirage prêt à s'effondrer à tout moment.
Elle était belle aussi. Comment ne pas le remarquer, magnifique et... Affamée...

J'eu alors un mouvement de recule. Un vampire ? Mais je ne l'avais pas senti avant. Elle devait être forte pour me tendre un tel piège. Dommage pour elle, elle se trompait de proie.

Alors que, le cerveau en ébullition, j'analysais la scène le plus rapidement possible. Je captais des donnés contradictoires qui me laissais perplexe. Que ce passait-il ? Avais-je une hallucination ? Peut être que mon problème était simplement là. Je croise en premier lieu le fantôme de Katherine puis le délire continue avec cette nouvelle bizarrerie. Ma folie était-elle entrain de me rattraper ?
Impossible ! J'étais de ceux qui ne peuvent finir fou. Si cela avait du être mon destin, j'aurai perdu la tête il y a des siècles. Depuis je n'avais pas cessé de devenir plus fort, plus puissant.

Ma faim avait momentanément disparu, complètement coupé par l'excitation de la nouveauté, de l'étrangeté. Penchant la tête sur le coté, je souri à la jeune créature. Non, elle ne pouvait être un vampire mon instinct me le certifiait; Mais comment expliquer alors le fait qu'elle m'ait regardé d'une façon que je ne connaissais que trop bien ?
J'étais charmé par ce mystère à résoudre. Je n'avais jamais pu résister à un défi si charmant.
Le sourire en coin, je m'approchais un peu plus d'elle.

Le vide c'était fait autour de nous, tout du moins je n'avais d'yeux que pour elle.

DAMON " Vous aussi vous n'avez pas eu le temps de déjeuner ? "

Bon, l'entrée en matière était surement peu commune mais je n'étais pas quelqu'un de commun.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ever Connens
Admin


Age du personnage : 17 ans
Messages : 125
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: Etre ou ne paraître ? Tel est la question... [Pv avec Ever]   Dim 6 Déc - 23:11

–Faim-
Jamais encore Evere n’avait ressentit une telle chose. Comment était-il possible d’éprouver cela ? S’en était presque inhumain… Une telle faim… Ever était bien loin bien sure pour le moment de se douter de la vérité, mais les faits étaient là, elle avait faim, ou du moins, quelqu’un avait faim… mais quelle faim ! C’était une faim assoiffant qui vous brulait la gorge et incendiait vos poumons en même temps. Jamais, oh non jamais elle n’avait ressentit cela. Et comme si cette faim n’était pas assez complexe comme ça, elle avait aussi comme un gout de plaisir et d’excitation. Ever était totalement dépassée, c’était trop fort pour elle. La preuve, le gout du sang dans sa bouche ne la perturba même pas, elle qui une fois avait tournée de l’œil à la vue d’un blessé. Bon, il est vrai que la personne à coté d’elle aussi, mais notez qu’en même la différence ! Qui ? Qui avait faim comme cela ? Qui la faisait se sentir si… si étrangement ? La seule manière de le savoir fut de se retourner, ce qu’elle fit, et alors, elle le vit. Ténébreux, ce fut le premier mot qui lui vint à l’esprit ou du moins qui réussi à lui venir à l’esprit malgré l’état brumeux dans lequel elle était face à cette situation jamais vue. Son regard, son visage, sa beauté… Oui, il était beau, attirant, mais cela en était comme malsain, dangereux… Oui, ténébreux, il était ténébreux. Il devait avoir fait bien du mal autour de lui, Ever en était presque sur malgré ce qu’elle éprouvait à l’instant même. Son regard avait quelque chose de captivant aussi… C’était à croire qu’il pouvait demander ce qu’il voulait à n’importe qui sans que rien ne lui soit refusé. Ce regard… Ever ne le lâcha pas des yeux…

–Surprise-
Ce sombre inconnu qui alors capta son regard eut un mouvement de recule et aussitôt, la faim qui avait prit part en Ever se changea en surprise. Ce n’était pas comme la surprise agréable de recevoir un cadeau, c’était plus de la surprise qui vous effraye le cours d’une seconde ou deux. Ever ne percevait pas de la peur, mais plutôt de l’incompréhension, du désappointement. Cela venait de lui, de toute façon, il n’y avait personne d’autre au alentour, mais Ever devait admettre, même si c’était moins prenant que la faim précédente, que c’était assez déroutant. Cela lui permit néanmoins d’avoir l’esprit un peu plus claire, lui rendant un peu ça liberté psychologique si l’on voulait. Elle nota alors qu’elle ne l’avait jamais vu au lycée auparavant. D’accord, elle n’était là que depuis le début de l’année scolaire, soit peut être une semaine, mais une personne comme lui, elle l’aurait surement remarqué. Aussi bien par son physique que par ses sentiments. Jamais encore elle n’avait ressentit de telles choses d’une telle manière. C’était à se demander si il était humain…

–Curiosité-
Ce changement arriva bien vite après la surprise. De la curiosité, pire, de l’excitation. Encore une fois ; c’était très fort, même si cela n’égalait pas le tout premier. Ever voulait savoir, découvrir… Quoi ? Aucune idée, elle ne lisait pas dans les pensées, elle ressentait juste les émotions, ce qui était déjà assez horrible pour elle, il fallait bien l’admettre. Ne jamais vraiment ressentir ses propres sentiments, « espionner » les autres… Ever se détestait bien pour ça, mais elle n’arrivait pour la plupart du temps pas à le ressentir, les autres prenant le dessus sur elle-même. En tout cas, il ne la quittait pas du regard, et Ever non plus. C’tait comme si elle était fascinée par lui alors qu’il avança un peu vers elle.

DAMON- Vous aussi vous n'avez pas eu le temps de déjeuner ?

Il n’avait pas déjeuné lui ? C’est surement pour cela qu’il avait faim avant, car là, toute trace de faim avait disparue en lui, ce qui était bien étrange d’ailleurs… En tout cas, Ever dut prendre énormément sur elle pour ne pas aller vers lui. Si elle en avait envie ? Pas dit que ce soit elle, c’était la le problème, telle une poupée, elle éprouvait ce que l’on voulait.

EVER- Ce n’est pas vraiment ça…

Lui dire la vérité ? Non, elle n’avait pas encore perdu toute sa tête au point d’en être suicidaire. C’était le buché si il la croyait ou alors l’hôpital psychiatrique, ce qui la tuerait de folie. Donc, dans tout les cas, si elle parlait, elle signait son arrêt de mort. Il y avait déjà pensé, comme une sorte de suicide en faite, mais non, elle ne pouvait pas, elle n’en avait pas le droit… L’inconnu était toujours en face d’elle, un sourire au coin de ses lèvres parfaite, la tête un peu penchée sensuellement et Ever ? Elle avait presque le même sourire sans même s’en rendre compte, ne se posant qu’une seule question.

EVER- Qui êtes vous ?



___________________________
    "Tell me who you are,
    I am spellbound
    You cannot have
    this control on me..."


    Lacuna Coil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damon Salvatore



Mes relations :

(c)Emma

ICI

Age du personnage : 609 ans et toutes mes dents....
Messages : 94
Date d'inscription : 25/11/2009
Localisation : Juste dans ton ombre

MessageSujet: Re: Etre ou ne paraître ? Tel est la question... [Pv avec Ever]   Ven 11 Déc - 11:52

C'était étrange, je ne savais pas vraiment sur quel pied danser. Un instant elle semblait mourir de faim puis ensuite plus rien... Et maintenant elle semblait plus dérouter qu'autre chose. Moi j'étais dérouté, en plus de 6 siècle c'était la première fois que je sentais le sol se dérober ainsi sous mes pieds.
Comme si je me retrouvais à marcher sur la surface réfléchissante d'un lac de montagne...

EVER " Ce n’est pas vraiment ça… "

Non !!!
Alors quoi ? Quel était le truc, le problème ? J'attendais, elle semblait sur le point de me le dire. Bon, j'aurais pu sonder son esprit pour en savoir un peu plus. Mais "étrangement" j'avais envie de m'amuser un peu, en fait j'avais de moins en moins recourt à cet pratique il était tellement plus drôle de se faire surprendre.
Par contre j'avais une étrange impression, elle était entrain de me renvoyer un regard qu'il me semblait connaitre.
Qui était-elle ?

EVER " Qui êtes vous ? "

Oui, qui sommes nous... Très bonne question.
Soufflant un peu, j'éprouvais vaguement le besoin de rompre un peu les liens qui c'étaient tissé entre nous. Que se passait-il ? Je ne savais pas trop et je devais trouver une réponse assez rapidement. Je n'avais nullement envie de me noyer dans ces eaux profondes.
Inspirant un coup, je reculais très légèrement. D'un air calme et détendu, je m'adossais contre l'arbre qui était derrière moi.

DAMON " Qui suis-je ?..."

Un sourire mi-amusé mi-mystérieux, se dessina sur mon visage. Voulait elle vraiment le savoir, il me semblait qu'elle m^me n'avait pas terminé sa phrase plutôt. L'envie de jouer ce faisait de plus en plus présente. J'aimais tellement cela, c'était une de mes raisons d'être maintenant.

DAMON " Et Vous qui êtes vous ? "

Après tout elle non plus ne s'était pas présenter et puis je n'étais pas un garçon facile voyez vous. Avant il y avait des codes, des principes qui régissait la société. Quoi comment cela je n'y ai jamais fait attention ! Je ne vous permettrais pas d'insinuer de tel chose.

DAMON " En 1816 Mr CONSTANT à écrit... Nous sommes des créatures tellement mobiles que les sentiments que nous feignons, nous finissons par les éprouver."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ever Connens
Admin


Age du personnage : 17 ans
Messages : 125
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: Etre ou ne paraître ? Tel est la question... [Pv avec Ever]   Lun 14 Déc - 15:22

HJ : désolé, je change de personne d’écriture, il semblerait que j’y arrive mieux comme ça

- Désappointement-

C’était déroutant, désappointant, et au fond de moins, je n’aimais pas cette sensation. Je savais qu’elle ne venait pas de moi… Non, même si j’aurai pu avoir des raisons d’éprouver par moi-même de telles choses, cela ne venait pas de moi, mais bel et bien de lui, ce bel inconnu qui était en face de moi. Sa beauté d’ailleurs était désappointant… Sombre, ténébreuse… Si je n’avais pas été aussi faible, j’aurai éprouvé les mêmes choses néanmoins. Je n’arrivais pas à quitter son regard, mais j’avais néanmoins en face de moi le reflet parfait de ce que j’éprouvais. Si je comprenais que j’en étais la cause ? Oui et non… C’était si étrange comme émotions que je ne me rendais pas compte de l’image que j’offrais, mais si j’avais eu les idées claire, j’aurais pu comprendre que ce retrouver en face d’un parfait miroir émotionnelle avait de quoi intriguer. Mais ceci était tout autant déroutant pour moi, alors, on était comme à pied égale. Et puis, jamais encore, je n’avais éprouvé de tels sentiments. Certes, ce n’était pas la première fois que j’éprouvais de la surprise, ou encore de l’étonnement ou du déroutement venant des autres, mais lui… Tout en étant un sentiment que tout le monde pouvait ressentir, il semblait unique. J’avais découvert, même si j’aurais préféré me passer de tout cela, que chacun, même si il s’agissait de la plus grande tristesse qui soit, avait une certaine chaleur… pas lui. Tout ce qu’il ressentait, tout ce qu’il éprouvait… c’était froid, glaciale et sombre… Jamais encore, je n’avais croisé quelqu’un comme ca non…

- Excitation-

Ma réponse sembla attiser uns excitation des plus étranges alors chez lui. J’avais envie de savoir, j’avais envie de découvrir, j’avais envie de jouer... Comment cela était possible qu’il éprouve cela juste au sujet d’un petit déjeuné ? C’était comme cette faim que j’avais éprouvée… Je ‘étais presque vu pousser le col de sa chemise pour venir poser mes lèvres sur son cou, lui offrant le mien au passage dans un plaisir inhumain. Je n’arrivais pas à savoir de quoi j’avais, de quoi il avait eu faim. Mais au fond de moi, même si je ne le ressentais pour ainsi dire, cela m’avais effrayée. En tout cas, je ressentais à ce moment précis une soif de découvrir sans pour autant utiliser la manière la plus facile. Que me voulait-il ? C’était comme vouloir jouer à un jeu défendu pour en éprouver encore plus de plaisir, et moi ? J’y mettais les deux pieds dedans, perdant tout contrôle et laissant ce que j’éprouvais me guider. Surement me demanderait il alors de le suivre que je le ferais sans même y réfléchir. Car aussi effrayant que cela pouvait être, je n’étais alors qu’une poupée…

- Calme-

Mais voilà, ma dernière question sembla changer tout, et j’eu pendant quelques seconde du mal à respirer. Nos yeux n’étaient plus les uns dans les autres, le contact était rompu, et lui était calme, me laissant alors libre de respirer tout en étant moi-même. J’en ressentis presque une douleur dans ma poitrine. Je n’avais pas remarqué que cela avait été si fort au point que mes mains en tremblent toutes seules. Il sembla reculer de quelques pas, mettant un peu plus de distance entre nous, pour s’adosser contre une arme. Moi je me serais bien assise par terre, mais je n’en fis rien, priant juste pour que mes jambes ne me lâchent pas maintenant. Les cours ? Ils devaient avoir commençaient, je ne savais pas à vrai dire, et je m’en moquais. Il faut dire qu’avec déjà ce que j’éprouvais là, je n’avais pas vraiment envie de me retrouver dans une salle close avec plein de monde éprouvant diverse chose.

- Mystère-

Le répit ne fut que de courte durée… Mon cœur qui n’était plus sus mes commandes fit de nouveau un bon un peu trop fort dans ma poitrine, et alors, un frisson vint me caresser la colonne vertébrale. Je me sentais alors secrète, mystérieuse… Du moins, il se sentait ainsi, et me le faisait partager sans le savoir d’une manière démesurée, à croire que c’est sentiment n’obéissaient à aucune règle humaine, car ce mystère en était presque glaciale.

DAMON- Qui suis-je ?..

Il sembla ne pas finir volontairement sa phrase, illustrant bien ce qu’il ressentait, et ne marquant encore plus le mystère que j’éprouvais. Qui était-il ? C’était comme si je n’avais pas vraiment le droit de savoir et qu’en même temps, il fallait que je le découvre par moi-même. Comme si en en sens, c’était plus marrant come ça aussi. C’est ce que j’éprouvais, ou du moins, ce qu’il éprouvait… En tout cas, il ne semblait pas décidé à me dire qui il était, pourtant, il me semblait que j’avais demandé gentiment non ?

DAMON- Et Vous qui êtes vous ?

Ainsi donc, c’était à moi de le dire en premier. Qui étais-je ? C’était une assez bonne question. Que voulait-il dire par qui étais-je ? Il y avait tant de manière de pouvoir y répondre, tant de point de vue possible…

DAMON- En 1816 Mr CONSTANT à écrit... Nous sommes des créatures tellement mobiles que les sentiments que nous feignons, nous finissons par les éprouver.

La par contre, il avait tout faux. S’il comptait savoir qui j’étais via les sentiments que j’éprouvais, il se trouverait dans une impasse avec un miroir juste devant lui. La meilleure réponse ne serait –elle pas un monstre ? Surement, car si par exemple je lui avouais, il partirait en courant, me disant de ne pas l’approchait… Je le savais… ou pas…

EVER-Les sentiments…

… sont tous sauf miens. Je n’avais pas était capable de finir ma phrase. Pourquoi ? Par raison sans doute, car lui dire une telle chose n’aurait certainement pas était pour l’éclairer, voir plutôt l’effrayait. Mais ce mystère qu’il avait installé entre nous y était pour beaucoup aussi. Pourquoi lui dire s’il pouvait essayer de deviner après tout ? J’vais conscience au fond de moi de lui rendre le petit sourire qu’il arborait, tout comme le regard qui allait avec. Effrayant n’est ce pas ? Oui, effrayant… Tout comme la personne que j’étais.

EVER- Je m’appelle Ever…

… et tu ne devrais pas m’approcher. Ca aussi c’était vrai… Ca aussi je ne l’avais pas dit… Mais dans un jeu qui semblait commençait, il me semblait que j’avais déjà bien assez parlé.

___________________________
    "Tell me who you are,
    I am spellbound
    You cannot have
    this control on me..."


    Lacuna Coil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damon Salvatore



Mes relations :

(c)Emma

ICI

Age du personnage : 609 ans et toutes mes dents....
Messages : 94
Date d'inscription : 25/11/2009
Localisation : Juste dans ton ombre

MessageSujet: Re: Etre ou ne paraître ? Tel est la question... [Pv avec Ever]   Ven 18 Déc - 13:42

EVER " Les sentiments… "

Oui, les sentiments.
Je ne savais pas vraiment pourquoi j'avais dis cela et oui ça m'arrivait par moment. Mais cette citation m'était revenu en mémoire quant j'avais essayé de me concentré sur elle. Le problème avec les citations, c'est que chacun les interprètes à sa manière.
Qu'avais-je voulu dire par les sentiments que nous feignons nous finissons par les éprouver ?
Très bonne question. Parlais-je de moi ? Peut-être, peut-être pas. M'avez vous déjà vu éprouver le moindre sentiments sincère ? Mais qu'est ce qu'un sentiment ? J'avais justement l'impression que cette jeune femme était aussi insaisissable qu'un sentiment.

EVER " Je m’appelle Ever… "

Ever... Étrange nom pour une étrange demoiselle mais soit, n'avais-je pas moi non plus un bien étrange prénom ? Pour tout dire j'avais l'impression de bien aimer ce qui ce passait ici. Il était de plus en plus rare de rencontrer des personne digne d'intérêt. Était-ce la population qui devenait de plus en plus pauvre ou bien étai-ce moi qui avait tendance à être blasé par tant de temps passer sur cette terre.
Toute ses interrogation plus saugrenu les une de les autres me firent légèrement sourire et c'est en m'inclinant un peu que je lui fit l'honneur de me présenter.

DAMON " Moi je suis Damon... Et tu ne devrais pas m'approcher ! "

Une lueur de malice avait fait scintiller mon regard, j'avais enfin perçu quelque chose de palpable en elle et je venais de le retourner contre elle. Ce fut seulement à cet instant que je réalisait qu'elle était encore bien plus étrange que ce à quoi je m'étais attendu.
Je n'avais pas réaliser plutôt qu'avec elle, je n'avais pas eu d'élément solide pour avancer, comme si... Et bien comme si elle n'était qu'un reflet de la réalité, comme si elle n'était pas forcément palpable dans se monde.
Pourquoi ?

Tournant légèrement l tête sur la droite, je continuait de l'observer, essayant de comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Etre ou ne paraître ? Tel est la question... [Pv avec Ever]   Aujourd'hui à 3:19

Revenir en haut Aller en bas
 
Etre ou ne paraître ? Tel est la question... [Pv avec Ever]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une bêtise, sensibilité à la plein lune,
» "L'important n'est pas de paraître, mais d'etre
» Deux nouveaux livres à paraître sur BB !
» QUELQUES CONSEILS POUVANT VOUS ETRE UTILES POUR BIEN DEBUTER SUR LE SITE
» etre parent le jour, la nuit aussi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Journal d'un Vampire :: Oo La ville Fell's Church oO :: ° Le Lycée ° :: Parking-
Sauter vers: